ENTRE NOUS > Billets des visiteurs > Affichage billet visiteur

AFFICHAGE COMPLET DU BILLET SELECTIONNE

Témoignage sur l'histoire des Foyers

21-01-2015 00:00

Cercle Escale Vauban, lundi 19 janvier 2015, discours à l’occasion des vœux aux membres de l’Amicale du Personnel des Cercles et Foyers de la marine, section de Toulon, prononcé par le CC® Bernard Hipault.


(...) J’aimerai aussi profiter de cette 1ère réunion mensuelle pour rappeler que 2015 n’est et ne sera pas une année ordinaire pour nous, membres de l’amicale du personnel des cercles et foyers ; pour les anciens personnel civil de direction des foyers, il y en a eu exactement 100 recrutés entre 1945 et 1959 ; pour les anciens assistants de foyers, il y en a eu 388 recrutés entre 1962 et 2010 (certains sont encore en activité en qualité de GECOLL) ; pour les  anciens officiers DIRFO, il y en a eu 56 recrutés entre 1969 et 2010 pour la plupart issu du rang des ASFOY.

Je ne vais pas vous faire l’historique complet des foyers mais j’aimerai rappeler quelques faits.

Souvenons-nous : Si la grande guerre a vu naître en 1914 la société des foyers du soldat avec le concours des unions chrétiennes de France et surtout le concours financier de l’Y.M.C.A.(*) qui a collecté 3 millions de dollars auprès des américains, cette guerre a aussi vu naître la vocation d’un homme à un moment où il était urgent de maintenir le moral des troupes : Je veux parler bien évidemment de Monsieur Georges Elisée Grandperrin.

Après avoir été blessé en septembre 1914 au chemin des Dames, Monsieur Grandperrin a été recruté en octobre 1915 par l’union chrétienne pour diriger et créer un grand nombre de foyers du soldat. Cela fera donc 100 ans que le précurseur des foyers de la marine s’est mis au service des soldats et marins.

En mai 1919, à la demande de Monsieur Sautter, directeur de la société des foyers du soldat, il est envoyé à Toulon pour prendre en main un foyer du marin et du soldat installé provisoirement dans les somptueux locaux du magasin désaffecté « les dames de France » loué par l’Y.M.C.A. jusqu’en 1926, bâtiment actuellement occupé par l’union patronale du Var place de la liberté.

L’aide américaine n’étant pas éternelle, la marine nationale a décidé de construire le premier foyer du marin, inauguré en 1926 à l’emplacement de l’actuelle Escale Ronarc’h, détruit en 1942 pendant les bombardements de Toulon, reconstruit en 1961, agrandit en 1976.

Pour organiser le foyer des équipages de la flotte de Toulon, la marine fit appel à Monsieur GrandPerrin qui le dirigea de 1926 à 1942. Cette organisation toulonnaise d’un foyer principal et de ses foyers annexes a été la référence ayant permis la signature de l’arrêté du 13 octobre 1945 par Monsieur Louis Jacquinot, alors ministre de la marine, arrêté portant création du service central des sports et foyers qui avait, dans ses attributions "les questions relatives aux distractions du personnel de la Marine et à l'utilisation de ses loisirs en vue de son perfectionnement moral et intellectuel", cela afin de coordonner une action laissée jusqu'alors à l'initiative de chaque commandant d'unité.

Pour terminer mon propos, que cette année 2015 nous rappelle donc que les foyers de la marine nationale auraient eu 70 ans, que ces Foyers naquirent d'un besoin, offrant un cadre et se plaçant dans l'angle récréatif, culturel et sportif puis commercial, qu’ils furent animés par un personnel hiérarchisé, adapté,  ouvert  et recruté à leurs débuts par concours ; enfin que l’organisation mise en place en 1945 au sein de la marine a précédé de 15 ans la création des maisons des jeunes et de la culture au sein de la société civile. La marine avait pris très rapidement conscience de la nécessité de créer des structures d’accueil et de loisirs, de constituer des facteurs de cohésion et d’insertion sociale

Monsieur Grandperrin fut l'âme, le créateur et l'organisateur des foyers de la marine nationale.

Monsieur le commissaire, mesdames la directrice et directrice adjointe, madame la gérante, chers amis, si en préambule, je vous présentais mes vœux à titre personnel, je formule maintenant des vœux collectifs pour que la flamme des foyers, symbole de l’insigne que nous avons tous porté, continue de briller au sein des cercles des bases de défense. La grande mutation qu’ont connu nos foyers ces dernières années a certes marqué les esprits de celles et ceux qui les servent ou ont servis, mais cette mutation, sans doute nécessaire pour s’adapter au nouveau format et profil de la marine et des armées, ne pourra en aucun cas faire oublier le fameux emblème qui a fait de nous les garants et les dépositaires de la doctrine de Georges Elysée  Grandperrin :

« Aimer son métier et y croire, et donner tout ce que l’on a de meilleur en soi ».

Ainsi donc et ce sera ma conclusion, s’il paraît utopique aujourd’hui de croire que l’on pourrait organiser un événement officiel en cette année d’anniversaire d’une institution qui n’a plus d’existence réelle sous sa forme originelle, je me plais cependant de croire qu’il nous appartient, membres de l’amicale, de se rappeler et de rappeler à nos camarades en activité au sein des cercles des bases de défense cet anniversaire et d’entretenir avec eux l’esprit de cette flamme des foyers, qui je le rappelle a brillée durant 70 ans sur l’uniforme de plus de 500 personnels de direction des foyers sans oublier les quelques 4000 assistants de foyer du contingent.

Je vous remercie de votre attention et de votre patience (...).

 

(*) Les "Young Men's Christian Association", mouvement de jeunesse chrétien qui œuvre dans de nombreux domaines (sports, auberges de jeunesse, foyers de jeunes travailleurs, formation, animation). Il est le mouvement de jeunesse le plus important du monde. Il a été fondé en 1844 à Londres par le britannique George Williams.

Revenir